Solution la plus écologique pour vous débarrasser de vos branchages d'élagage, le broyeur de végétaux est la solution idéale. D'autant qu'elle vous permet d'avoir, suivant les végétaux un paillage gratuit pour vos plantations ou du composte gratuit la saison suivante. Voici nos conseil et notre sélection.

Dès lors qu’on a un jardin, on se rend vite compte de la quatité impressionnante de déchets végétaux qu’il produit.

L’option de les bruler n’étant généralement pas autorisé et le retrait par un prestataire pour le porter en décheterie étant coûuteux, vous vous poserez rapidement la question de l’achat d’un broyeur de branches qui vous permettra de :

Qu'est-ce qu'un broyeur de branches ?

Le broyeur de branches est un appareil permettant de réduire considérablement le volume des déchets végétaux.
Son principe repose sur le fait de couper en petits morceaux les débris générés lors des activités de jardinage, afin de pouvoir en disposer plus facilement ou dans le but de les recycler.

Quels sont les critères importants dans le choix d'un broyeur ?

Il existe de nombreux modèles de broyeurs végétaux, avec des systèmes motorisation et de coupe différents répondant à différents usages.
Lors de la sélection d’un broyeur de branches, il faudra au moins considérer les critères suivants :

  • Surface du jardin à entretenir
  • Types de branchages & végétaux à broyer
  • Débit de sortie du broyeur
  • Type de broyât souhaité

Les différents Systèmes de Coupe

Le principe mécanique général du broyeur de végétaux est simple : les branchages et feuilles sont introduits dans le broyeur, à l’intérieur duquel se trouve un système de coupe réduisant les déchets en petits morceaux qui sont ensuite expulsés et récupérés dans un sac ou bac placé en sortie de machine.

Il existe 3 principaux mécanismes de broyage :

  • Système du plateau tournant porte-lames
  • Système du rotor porte-couteaux
  • Système à turbine

Points forts

Points faibles

Les tondeuses électriques filaires : De 200 à 700 m2 de pelouse

Tondeuse électrique filaire

Pour un jardin de taille moyenne et dès lors que vous avez des possibilités de branchement électrique, l’arbitrage qui sera le vôtre sera entre cette tondeuse électrique et une tondeuse thermique.

Dans les fait, la question peut légitimement se poser. En effet, la tondeuse électrique filaire a largement de quoi rivaliser avec sa cousine thermique : Presque aussi efficace, moins bruyante, moins chère, plus fiable sur le plan mécanique, moins chère à l’achat (on trouve de bons modèles à partir de 150 €), plus économes en énergie (dix fois moins qu’une thermique) !

Mais alors, pourquoi n’a-t-on pas tous (ou presque) une tondeuse électrique filaire ?

Et bien à cause de ce maudit fil à la patte ! Effectivement, tondre peut vite devenir un calvaire dès lors que votre terrain sera (même légèrement) escarpé, encore pire si vous avez des parterres ou des arbres. Vous aurez à vous battre avec le fil qui se coincera, vous empêchera à 50 cm d’atteindre tel ou tel coin.

Et c’est sans compter sur le soin qui devra être le votre pour ne pas, malencontreusement, “tondre” le fil de votre tondeuse ! Et oui, ça arrive.

Bref, nous vous conseillons une tondeuse électrique filaire QUE pour une pure pelouse sur l’ensemble du terrain sans obstacle, sans dénivelée, avec juste une haie ou des massifs en bord de terrain.

Points forts

Points faibles

Les tondeuses électriques à batterie : Jusqu'à 500 m2 de pelouse

Tondeuse à gazon batterie

Avec le temps, les performances des batteries sont meilleures et leur cout plus abordable. Dès lors, la tondeuse à batterie peut devenir une véritable alternative pour un jardin que vous pouvez tondre en 30 mn environ ou moins (varie en fonction du type de pelouse).

En effet, la limitation de ce type de tondeuse est leur autonomie. Parce qu’il est hors de question de tondre la moitié de votre pelouse, puis devoir attendre un temps certain de recharge pour terminer votre tonte, nous recommandons cette tondeuse que pour des jardins d’une superficie inférieure ou égale à 500 m2.

Au regard de cette limitation, nous vous recommandons donc d’opter pour une tondeuse qui vous sera livrée avec deux batteries. En alternant l’une et l’autre en utilisation et charge, vous pourrez couvrir le double de superficie et moins attendre lors des changements de batterie.

Un point faible certain de ce type de tondeuses est du nombre de cycles de charge par batterie (quelques centaines, selon les fabricants). Une fois cette limite atteinte, il vous faudra changer votre batterie pour un prix pouvant atteindre les 200 €….  soit la moitié du prix de la tondeuse !

Points forts

Points faibles

Les tondeuses thermiques : Indispensables ai delà de 1000 m2 de pelouse

Tondeuse à gazon thermique

La plus classique des tondeuses, celle à laquelle on pense dans notre imaginaire, c’est cette fameuse tondeuse thermique. Celle qu’on met en route en tirant sur la corde.

La tondeuse thermique fonctionne à l’aide d’un moteur à essence et démontre une performance inégalée. C’est “LA” tondeuse qu’il vous faudra dès lors que votre terrain à tondre fera plus de 1000 m2. 

La tondeuse thermique est la plus adaptée pour tout usage, donc particulièrement si votre jardin présente différentes caractéristiques (dénivelés, massifs, arbres, marches….). C’est aussi la plus puissante et la plus efficace.

En regard de tous ces avantages, la tondeuse thermique demande certainement un entretien plus régulier (remplacement de la bougie, changement des filtres, vidange de l’huile…) mais qui n’est certainement pas insurmontable et pas si fréquent que cela. Tout dépendra là aussi de la qualité du modèle choisi.

Ce n’est qu’au delà de 3000 m2 de terrain que vous penserez au petit tracteur (tondeuse auto-portées).

Points forts

Points faibles

Tondeuse autotractée ou pas ?

La plupart des tondeuses thermiques le sont, vous n’aurez donc généralement pas à vous poser la question. La fonction existe plus rarement sur les modèles électriques. La tondeuse autotractée est très utile sur les terrains en pente et/ou accidentés, car les roues sont entraînées par le moteur et la tonte ne demande quasiment pas d’effort à l’utilisateur. Sur terrain plat, cette fonction ne sert pas à grand-chose, à moins que votre tondeuse ne soit exceptionnellement lourde.

Les tondeuses auto portées : Indispensable au delà de 3000 m2 de pelouse

Tondeuse à gazon auto portée

Dès lors que vous possédez un jardin de plus 3 000 m2, il faut se faire une raison. Aucune tondeuse classique n’arrivera à en venir à bout sans que vous soyez à bout !

Une tondeuse auto-portée est un nom bien pompeux pour désigner en fait un petit tracteur.

Car il s’agit bien d’un petit tracteur avec tous les avantages et les inconvénient qui y sont associés. 

Une petit tracteur vous permettra, sans effort, de venir à bout avec efficacité et sans effort des plus grands jardins, même des parcs. 

Parmi ces points faible, nous noterons sa moindre maniabilité qu’une tondeuse donc moyennement adapté pour un jardin très structurée. Plus adapté pour un parc à l’anglaise avec de bons massifs faciles à contourner et un jardin qui accepte que tout ne soit pas au cordeau.

Nous noterons aussi son prix que sera, évidemment, sans commune mesure avec celui d’une tondeuse classique.

Le plus grand inconvénient du tracteur est son encombrement car, oui, il vous faudra l’abriter si vous voulez qu’il dure. Vous l’envisagerez donc si vous avez des dépendances ou un grand garage, ce qui peut être assez fréquent pour les très grand jardins.

Points forts

Points faibles

Le robot tondeuse : L'alternative sans effort pour certains types de jardins

Tondeuse robots à gazon

Apparu il y a quelques années, le robot tondeuse a le vent en poupe ! Qui ne rêve pas de siroté un verre au soleil pendant que la pelouse se tond toute seule. Qui n’a pas envie d’avoir toujours une pelouse impeccable dès le réveil et chaque jour ?

le robot tondeuse fait de ce rêve une réalité, il travaille pour vous même en votre absence. De surcroît, grâce à la fonction “mulching”, ces tondeuses ne laissent pas de résidus. En effet, elles les transforment directement en composte et les re-déposent au sol pour amender votre sol. Vous faites ainsi d’une pierre deux coups !

Pourquoi hésiter alors ? Deux facteurs vous feront éventuellement hésiter :

– Le prix de ces tondeuses qui reste (encore) élevé, prix qui peut dépasser les 200 €. Avec des coûts d’entretien élevés puisqu’il vous faudra les lames chaque année avec une installation parfois fastidieuse.

– Leur installation qui peut s’avérer fastidieuse. le robot tondeuse peut, selon les modèles, fonctionner avec ou sans fil périphérique. Or, l’installation de ce fameux fil périphérique nécessite une opération minutieuse et qui peut s’avérer fastidieuse puisqu’il s’agit de positionner, une fois pour toute, le fil qui délimitera la zone de tonte à l’intérieur duquel doit rester le robot. Cela présuppose de faire, par la suite, de veiller au quotidien de ne pas abîmer ce fil et de vous assurer qu’il ne fait pas défaut sur tout le périmètre sinon vous retrouverez vite votre robot dans la nature ou à raboter vos fleurs !

Certes, les modèles sans fil périmétrique sont plus faciles à mettre en oeuvre mais ne conviendront qu’à un jardin naturellement bien délimité par un mur, une haie solide ou des bordures suffisamment hautes pour arrêter le robot.

Par ailleurs, la programmation du robot tondeuse est plus ou moins intuitive en fonction des machines et de leur complexité.

Enfin, votre choix devra prendre en compte la typologie de votre terrain qu’il s’agisse de sa surface ou de la pente de celui-ci : surface, pente (il vous faudra un appareil adapté pour une pente supérieure à 20° d’inclinaison). Vous devrez aussi prendre en compte les recoins, les passages étroits, les irrégularités, les obstacles, la taille de bordures, les parterres de fleurs, la présente de mur, la présence d’une terrasse à même niveau que la pelouse, escalier descendant (pour lequel il sera impossible de tendre un fil sur la marche la plus haute pour stopper le robot)… 

Pour les jardins les plus simples, un robot tondeuse basique conviendra mais, pour les autres, il devra disposer de fonctionnalités lui permettant d’atteindre et de gérer, par exemple, plusieurs zones de tonte.

Sachez que vous devrez dans certains cas déplacer votre robot tondeuse pour traiter des endroits naturellement inaccessibles au robot. Dans ce cas là, veillez à opter pour un modèle léger.

Points forts

Points faibles

Les tondeuses électriques sur coussins d'air : En perte de vitesse

Tondeuse à gazon sur coussins d'air

Ce type de tondeuse est en voie d’extinction. Sa particularité est d’être dépourvue de roues et d’être reposer sur le sol grâce à des coussins d’air.

Ces tondeuses n’excellent pas au niveau performances même si elles sont légères et maniables.

Elles ne pourront être envisagées que pour de très petites surfaces, des surfaces de surcroit planes et faciles à travailler.

Points forts

Points faibles

A savoir avant d'acheter

Le guidon de la tondeuse

Un guidon réglable en hauteur à la taille de l’utilisateur est une nécessité.

Le bac à gazon

Le bac à gazon doit impérativement êtrefacile à retirer, à vider et à raccrocher. On passe autant de temps à cette tâche qu’à couper l’herbe !

La barre de traction

Une barre à pousser sur le manche (située sous le guidon) est plus confortable que celle que l’on tire (placée au-dessus). N’hésitez-pas à faire l’essai en magasin, vous vous en rendrez vite compte.

Le mode de réglage de la hauteur de coupe

Vérifiez le mode de réglage de la hauteur de coupe. Mieux vaut préférer le réglage centralisé (par un levier, par exemple) au réglage roue par roue, plus fastidieux.

La largeur de coupe

Elle va de 30 cm pour les tondeuses manuelles à 60 cm pour les thermiques les plus puissantes. C’est un critère de choix important sur un grand terrain, mais assez secondaire sur une petite surface.

La fonction "Mulching"

Le « mulching » consiste à réduire le gazon en particules très fines qui seront ensuite épandues sur la pelouse. Il n’est alors plus nécessaire de ramasser l’herbe coupée, qui se transforme en fertilisant naturel. C’est un plus, mais pas une révolution. Vous obtenez à peu près le même résultat en tondant votre gazon souvent (sans le bac, évidemment) et en laissant le produit de la coupe sur la pelouse. Il ne faut pas le faire si l’herbe est déjà haute : elle va s’agglutiner en gros paquets qui étoufferont votre pelouse.

Table des matières